Non catégorisé

Comment obtenir un permis de travail pour le Japon

By juin 3, 2019 juillet 3rd, 2019 No Comments

Le Japon s’est forgé la réputation d’un pays où il est compliqué d’immigrer, que ce soit temporairement ou de manière permanente. Il peut être difficile pour les étrangers d’y entrer, d’y trouver du travail ou de pénétrer le marché local. Les titres de presse suivants de 2017 illustrent bien le sentiment général sur la difficulté d’obtenir un permis de travail pour le Japon :

En réalité, le Japon n’impose aucun quota légal sur le nombre de permis de séjour permanent, de permis de travail ou de naturalisations délivrés. La raison pour laquelle les chiffres de l’immigration au Japon sont tellement bas c’est qu’en général, très peu d’étrangers choisissent d’y vivre. Mais il est vrai que le Japon doit actuellement faire face à une pénurie de main-d’œuvre, en raison du vieillissement et de la diminution de sa population. Les entreprises présentes au Japon vont devoir se tourner vers la main-d’œuvre étrangère pour remplir nombre de postes vacants. Et pour faire cela, il vous faudra obtenir un permis de travail pour le Japon. Dans cet article, nous expliquons succinctement comment procéder.

Types de permis de travail au Japon

Il y a deux catégories principalesde permis de travail au Japon : Les visas pour les professionnels hautement qualifiés et les visas de travail. Le visa de travail est le permis de travail de base au Japon, et il est destiné à un certain nombre de catégories professionnelles :

  • Enseignant
  • Artiste
  • Activités religieuses
  • Journaliste
  • Cadre d’entreprise
  • Services comptables et juridiques
  • Services médicaux
  • Chercheur
  • Instructeur
  • Ingénieur / Spécialiste des ressources humaines / Services internationaux
  • Cessionnaire intra-entreprise
  • Artiste de scène
  • Main-d’œuvre qualifiée

Ces permis sont accordés pour des périodes allant de trois mois à cinq ans. Le visa pour professionnel hautement qualifié correspond à un système à points qui vise à inciter les meilleurs talents au monde à venir travailler au Japon. Ce programme propose trois types de visa :

  • Activités de recherche universitaire avancée
  • Activités techniques / spécialisées avancées
  • Activités de gestion d’entreprise avancée

Ce type de visa ouvre plus de droits que le permis de travail :

  • Un séjour de cinq ans
  • Des visas pour le conjoint et les enfants à charge
  • Un visa de travail pour le conjoint
  • Sous certaines conditions, des visas pour les parents qui viendraient s’occuper de leurs petits-enfants
  • Des visas pour le personnel de maison

Une fois la période initiale de trois ans écoulée, le travailleur hautement qualifié peut accéder à un autre niveau du visa de professionnel hautement qualifié qui accorde à son détenteur une autorisation de séjour pour une période indéfinie.

Les démarches pour obtenir un visa de travail au Japon

Comme pour beaucoup d’autres pays les démarches pour obtenir un visa de travail au Japon commencent par la recherche d’un sponsor dans le pays. Une fois qu’il y a une offre d’emploi, l’individu ou l’organisation locale sponsor dépose auprès du Bureau régional de l’immigration au Japon une demande de certificat d’éligibilité. Les documents nécessaires pour faire la demande de certificat sont les suivants :

  • Un formulaire de demande rempli
  • Une photo de 4 cm x 3 cm
  • Une enveloppe de retour pré-timbrée à 392 yens
  • Des pièces justificatives prouvant que vous entrez pour des raisons autorisées correspondant au visa demandé
  • Une lettre de garantie

Dans le cas d’une demande de visa de professionnel hautement qualifié, le candidat doit soumettre un formulaire de calcul de points en plus des documents mentionnés ci-dessus. Une personne est considérée comme un professionnel hautement qualifié si elle obtient plus de 70 points dans la catégorie de visa correspondante. Pendant que le Bureau de l’immigration régional traite la demande de certificat d’éligibilité, le travailleur ou l’employeur sponsor doit préparer les documents nécessaires à la demande de visa correspondant. Le guide de demande de visa propose également au téléchargement des exemples des documents qui doivent accompagner le formulaire de demande :

  • Lettre de garantie
  • Lettre d’invitation
  • Liste des personnes demandant un visa
  • Informations sur l’entreprise/l’organisation
  • Itinéraire au Japon

Consultez votre consulat japonais local pour obtenir plus d’informations concernant les pièces justificatives nécessaires pour faire une demande de visa, ou travaillez avec des experts en solutions de mobilité internationale pour vous aider à vous y retrouver dans le système de visas au Japon. Le consulat ou l’ambassade locale examinera votre demande et décidera de délivrer ou non un visa.

Arrivée au Japon

Une fois son visa obtenu, le candidat dispose de trois mois pour déménager au Japon. Dès l’atterrissage au Japon, il faut obtenir une carte de résident, appelée « Zairyu ». Ces cartes sont délivrées uniquement dans certains points d’entrée :

  • à l’aéroport de Narita près de Tokyo
  • à l’aéroport d’Haneda à Tokyo
  • à l’aéroport de Chubu qui dessert Nagoya
  • à l’aéroport de Kansai, près d’Osaka
  • à l’aéroport de Shin-Chitose près de Sapporo
  • à l’aéroport d’Hiroshima
  • à l’aéroport de Fukuoka

L’ambassade américaine au Japon recommande à ses ressortissants de garder leur carte sur eux à tout moment. La police japonaise peut vous arrêter et vous demander de présenter votre carte à n’importe quel moment, et un défaut de présentation constitue une infraction à la loi. Les informations figurant sur la carte doivent être à jour. Si le détenteur de la carte change de domicile, il/elle doit se présenter au bureau municipal compétent pour mettre à jour sa carte de résidence sous 14 jours. Développez votre activité sur le marché japonais avec l’aide d’un partenaire expérimenté. L’économie japonaise et sa situation en matière d’emploi offrent de nombreuses opportunités pour les entreprises qui souhaitent établir une présence dans ce pays. Mais si votre entreprise n’est pas encore prête à y établir une présence à long terme, Velocity Global Employer of Record (Portage Salarial International) peut vous permettre d’être opérationnel sur ce marché en seulement 48 heures, sans engagement sur le long terme. Si vous pensez que le marché japonais répond pleinement à vos objectifs de croissance à l’international, vous pourrez réaliser la transition vers une entité le moment venu et sans difficulté. Prêt à faire le premier pas pour élargir votre empreinte mondiale ? Parlons-en.